Théâtre

Avec Anton, vous apprendrez à:​

  • Agir naturellement et spontanément sur scène, éviter les clichés

  • Effectuer l'analyse par l'action du rôle et de la pièce

  • Construire un personnage : trouver ses traits extérieurs, s'approprier sa vie intérieure

  • Communiquer sur scène : "voir" et "entendre"son partenaire 

  • Connaître les notions de la méthode Stanisvlaski et savoir les mettre en pratique

Anton Gopko, professeur de théâtre, Acad

Pofesseur:

Anton Gopko

Anton Gopko est né en 1977 en Russie. Après avoir suivi des études de biologie à l’Université d'État Lomonossov de Moscou, il obtient en 2008 un diplôme de l’Académie russe des arts du théâtre (GITIS) où il se spécialise en mise en scène d’opéra, opérette et comédie musicale.

Étant encore un étudiant, Anton a commencé son parcours professionnel en tant qu’assistant à son professeur de la spécialité, l’Artiste du peuple de l'URSS Gueorgui Ansimov, en deux productions : Le Kantele, spectacle musical d'après le Kalevala, l'épopée nationale finlandaise (théâtre GITIS, Moscou, puis une tournée en Finlande) et Citoyenne Tsvetaïeva, opéra contemporain de Dmitri Talankine (théâtre Otkrytaïa stsena, Moscou). Dans le premier des deux, il a été également l’auteur de la dramatisation.

Il a fait avec succès ses débuts comme metteur en scène à Togliatti, sa ville natale, dans Les Trois sœurs d’Anton Tchekhov (théâtre Kolesso, 2007). Ensuite il a effectué un bref passage par le poste de metteure en scène titulaire au théâtre musical de Moscou « Na Basmannoï » et par l’Académie russe de musique Gnessine où il a mis en scène La Vengeance d’Amour ou L’Anneau de Guadeloupe, l’opéra-parodie d’Ilia Saz (Moscou, 2009).

Dès 2012, Anton collabore au festival international annuaire CLASSICA OPEN à Togliatti. Dans le cadre du festival, ses productions lyriques étaient L’Avare de Vassili Pachkevitch (2012), Qui est le frère, qui est la sœur, ou de tromperie en tromperie d’Alexeï Verstovski (2013), et la création russe du Docteur Miracle de Georges Bizet (2014), dont il a signé la mise en scène et la traduction du livret. En 2016, il est revenu au festival pour y mettre en scène Faisons un opéra (Le Petit Ramoneur) de Benjamin Britten dans sa dramaturgie et avec sa nouvelle traduction des textes chantés.

En 2014, Anton a effectué aussi la création des Cartes d’horreur, une pièce d’Evgueni Sules, dramaturge russe contemporain (théâtre-club Hypérion, Moscou).

A partir de 2009, il habite à Lyon, France. En 2011, il a signé la mise en scène de Paris – Berlin – New York, une production de l’Opéra d’à Côté (théâtre Kantor, Lyon). Il est directeur artistique et cofondateur de l’École de théâtre franco-russe OKHO. Il enseigne aussi à l’École de Théâtre de Lyon (ETL) et à l’Université Jean Moulin (Lyon III).

Anton Gopko est également actif en tant qu’écrivain et journaliste. Il est auteur d’une série d’essais consacrés à l’opéra russe sur le site Web « Le Boom de l’Information ». En 2010 – 2013, il écrivait une colonne hebdomadaire « Premiers secours musicaux » sur le site Web de la Radio Orphée de Russie. Il collabore en 2010 – 2013 avec le théâtre Bolchoï de Moscou en tant qu’auteur d’articles analytiques pour les brochures publiées par le théâtre. En 2012 – 2016 il est correspondant de la revue hebdomadaire OperaNews.ru.

Partisan des idées de l’éminent scientifique et philosophe britannique Richard Dawkins, Anton Gopko a traduit ses œuvres, The Extended Phenotype, The Blind Watchmaker et Unweaving the Rainbow, pour les premières éditions russes (publiées par Corpus books, Moscou, en 2010, 2014 et 2020, respectivement).